#Birrasmi – Les candidats aux #TnElec14 disent-ils vrai ?

Pendant la campagne pour les élections législatives, il suffisait de lire les journaux, de regarder la télévision, d’écouter la radio ou de suivre les réseaux sociaux pour se rendre compte du nombre de déclarations absurdes prononcées. Il faut avouer que ce n’est pas forcément mieux pendant la campagne présidentielle. Estimant que cette situation n’est pas une fatalité, les Cahiers de la Liberté ont décidé de mettre en place Birrasmi.tn, un portail de fact checking, pour démêler le vrai du faux dans ces déclarations. Quel est l’origine du projet ? Comment ça marche ?

On se moque des citoyens !

La veille des élections législatives, un journaliste de Rue89 a qualifié “les débats télévisés [de] vains. Ils effleurent les questions de fond, mais finissent toujours par succomber à la tentation du vide. Et certains médias locaux – notamment en ligne – ne jouent pas le jeu quand ils bricolent des articles à partir d’informations non vérifiées et de rumeurs invérifiables – on ne balancera personne”. Qui peut contredire ce constat ?

Pour nous, il n’y a rien de plus insupportable qu’un homme ou une femme politique qui dit une contre-vérité ou qui tient un propos absurde, sans être contredit par le journaliste ou par son opposant. Cela veut simplement dire que l’on se moque des citoyens !

Depuis 2011, c’est dans l’ADN des Cahiers de la Liberté de contribuer à rendre le débat public plus éclairé, plus objectif, plus fondé sur les faits. Il nous est donc paru naturel de nous lancer dans le fact checking, c’est-à-dire la vérification factuelle et objective des affirmations tenues. Faire du fact checking, surtout en période de campagne, c’est la déclinaison naturelle de notre travail d’analyse et d’investigation. C’est une démarche de plus en plus répandue dans les grandes démocraties. Dans son cheminement vers le Gouvernement du peuple par le peuple, la Tunisie ne pouvait pas être orpheline d’un tel site !

Comment ça marche ?

L’idée du fact checking, c’est d’avoir des arguments factuels à opposer à des déclarations imprécises ou volontairement biaisées. Nous mettons systématiquement en avant nos sources et le raisonnement que nous suivons.

#Birrasmi, ce n’est pas qu’un projet associatif : c’est le projet de tous. L’idée, c’est que nous travaillions tous ensemble à démêler le vrai du faux. Pour ce faire, il y a deux moyens : demander une vérification directement sur le site ou remplir ce formulaire !

Pour réaliser une vérification, nous avons besoin du propos tenu et d’un lien vers la source de ce propos (interview, programme électoral, post sur Facebook ou Twitter, etc.). Quand une affirmation nous est soumise, l’équipe procède en trois temps :

  1. pour éviter la propagation de rumeurs ou de calomnie, nous nous assurons que le propos a effectivement été tenu ;
  2. nous procédons aux recherches documentaires permettant de vérifier la véracité de l’affirmation ;
  3. nous rédigeons et publions une explication argumentée, aussi simple et pédagogique que possible, justifiant de qualifier l’affirmation de vraie ou fausse.

Au bout d’un moment, avec la diffusion d’une culture de contrôle des élus, les citoyens seront tellement exigeants que les propos flous n’auront plus de place. L’objectif, c’est que les politiciens y réfléchissent à deux fois, avant de faire des déclarations absurdes.

Keep calm and check facts!

Après les élections législatives, le projet #Birrasmi va évidemment se poursuivre pendant la campagne de la présidentielle. La version arabe devrait sortir, si tout va bien, durant cette période. Vous pouvez nous aider à enrichir le site.

Les bonnes volontés sont les bienvenues pour :

Dans tous les cas, si vous êtes intéressés et volontaires pour aider, n’hésitez pas et contactez-nous par mail, sur Facebook ou sur Twitter. We need you. À vous de jouer !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *