Le bassin minier : les rêves et les chiffres

La situation économico-sociale dégradée à Gafsa ne date pas d’hier. En 2008 déjà, les jeunes de Redeyef  tombaient sous les balles de la répression  sanglante  décidée par le régime de Ben Ali comme seule et unique réponse à la demande légitime de dignité humaine [Réf 1]. A un taux de chômage des plus élevé du pays vient En savoir plus surLe bassin minier : les rêves et les chiffres[…]

Gafsa : le bassin minier ou la courte mémoire du peuple

Beaucoup de tunisiens ignorent ou font semblant d’ignorer l’histoire contemporaine de la contestation en Tunisie. Aujourd’hui, ils portent aux nues cette date du 14 janvier où ils ont scandé des « Dégage » en choeur à un moment où le régime était sur le point de s’auto-décapiter après quelques semaines de protestation dans tout le pays. Ils En savoir plus surGafsa : le bassin minier ou la courte mémoire du peuple[…]

Tunisie : et après les élections ?

Fini le temps des revendications de liberté, de dignité et de justice qui ont marqué la période post 14 Janvier.  L’assemblée constituante  fraîchement élue et la configuration de la nouvelle scène politique qui en résulte donne un visage neuf à la révolution tunisienne. Les islamistes, les socialistes nationalistes et les populistes des listes « indépendantes » Al Aridha, qui En savoir plus surTunisie : et après les élections ?[…]

Compte-Rendu du Débat « Quatre idéologies, une assemblée constituante » organisé par Cahiers de la Liberté

Ce qui suit est un compte-rendu du débat « Quatre Idéologies, Une Assemblée Constituante » organisé par l’association les Cahiers de la Liberté entre Houcine Jaziri (représentant du Mouvement Ennahdha [Ennahdha »]), Fethi Belhaj (représentant du Mouvement du Peuple Unioniste Progressiste [MPUP]), Nadia Chaabane (représentante du Pôle Démocratique Moderniste [PôleDéMo]) et Houda Bostangi (représentante du parti Afek Tounes [Afek]). Ce débat a eu lieu Samedi 8 octobre 2011 à la Maison des En savoir plus surCompte-Rendu du Débat « Quatre idéologies, une assemblée constituante » organisé par Cahiers de la Liberté[…]

23 octobre : des élections frustrantes

Le 23 octobre, les Tunisiens iront dans les bureaux de vote élire leurs représentants à l’assemblée constituante. En lice, des listes indépendantes et plus de 100 partis qui se revendiquent tous de gauche, et du centre pour les plus libéraux d’entre eux !  Pas étonnant quand on sait que l’ancien parti au pouvoir, le RCD En savoir plus sur23 octobre : des élections frustrantes[…]

Compte-rendu du débat sur la constituante vue par des indépendants organisé par Cahiers de la Liberté

Ce qui suit est un compte-rendu du débat entre Nadia Ayadi, Rania Majdoub, Maher Tekaya, et Habib Sayeh (Voir Bio* des participants ci-dessous) organisé par l’association Les Cahiers de la Liberté sur le thème des « priorités pour la constituante vue par des indépendants ».

Ce débat a eu lieu Mercredi 21 septembre 2011 à l’Ageca, 177 rue de Charonne à Paris.

[…]

Tunisie : une maladie nommée chômage

Tunisie : une maladie nommée chômage

On s’attendait une croissance nulle cette année, finalement elle serait de -3% selon les dires du Premier ministre Béji Caied Essebsi. L’annonce terrible du chômage est passée presque sous silence, les partis et autres personnalités politiques et publiques étant trop occupés à parachuter d’autres débats comme l’identité, la laïcité ou la normalisation avec Israel, comme si le pays s’est soulevé pour ces puérilités. […]

L’urgence de rétablir le modèle social tunisien

« L’éducation pour tous » comme ascenseur social qui associe activement les femmes en les émancipant; et un développement économique équilibré entre les régions du pays : tel est le modèle social tunisien tel qu’il a toujours été appliqué et tel qu’on nous l’a toujours appris. Tous les journaux tunisiens ne cessent de nous le rappeler… Aujourd’hui, En savoir plus surL’urgence de rétablir le modèle social tunisien[…]

Le chômage des jeunes diplômés en Tunisie

Le phénomène du chômage des diplômés en Tunisie semble de plus en plus difficile à contenir, au point de constituer actuellement le point noir de l’économie. Ni les 5-6% de croissance du PIB par an, ni les différentes mesures prises (incitations fiscales pour attirer les entreprises étrangères en Tunisie, incitations à l’embauche auprès des entreprises tunisiennes, subvention En savoir plus surLe chômage des jeunes diplômés en Tunisie[…]