Tunisie : voter, c’est révolutionnaire !

Tunisie : voter, c'est révolutionnaire !

Le 23 Octobre prochain, les tunisiens sont appelés à élire une assemblée constituante, la deuxième de l’histoire du pays.
Voter, en Tunisie, est loin d’être dans nos habitudes. Sous Ben Ali, cela n’avait pas de sens ni d’intérêt, à part celui de participer aux masacarades organisées par le RCD et de donner une légitimité populaire à un régime illégitime et qui n’avait rien de démocratique. Avant, voter voulait dire : je suis d’accord avec la corruption, la répression et le pillage du pays. On comprenait alors le désintérêt manifeste d’une majorité de tunisiens pour ce genre de rendez-vous.

[…]

Ben Ali devant la justice : procès ou exutoire ?

Le procès de Ben Ali démarre lundi prochain et j’ai du mal à m’en réjouir : le contexte politique et judiciaire dans lequel on prétend vouloir faire éclater la vérité sur 23 ans de dictature ne s’y prête absolument pas.

Les conditions de succès d’un procès aussi important pour une majorité de tunisiens en soif de vérité et de justice sont loin d’être réunies. […]

قلبي معبي

هذا المقال محاولة لإفراغ قلبي من السخط و الحنق الذي يعتريني إزاء التأخير المحتمل لانتخابات المجلس التأسيسي قلبي معبي » على كل من يتحمل مسؤولية بدرجة أو بأخرى في هذا التأخير المحتمل، إبتداء من الحكومة و إنتهاء بهيئتي بن عاشور و الجندوبي » !!!قلبي معبي » على هيئة بن عاشور، التي قضت أكثر من شهر، منذ منتصف أفريل،  في En savoir plus surقلبي معبي[…]

Le hold-up du golfe Persique

J’ai accueilli avec stupéfaction deux nouvelles consécutives. La première est celle de la demande du royaume jordanien d’intégrer le conseil de coopération du Golfe (CCG), créé en 1981 et regroupant actuellement six pays du golfe persique, que sont l’Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar. La Jordanie ne fait En savoir plus surLe hold-up du golfe Persique[…]

Tunisie : la contre-révolution en marche

L’affaire de la video scandale de Farhat Rajhi prend une tournure grave et dangereuse. En quelques heures, le pays, qui se trouvait déjà dans une situation précaire liée aux difficultés de la phase de transition, sombre de nouveau dans la violence. Un mort, des journalistes agressés, des manifestants arrêtés…nous assistons depuis hier à un triste spectacle digne des pires heures En savoir plus surTunisie : la contre-révolution en marche[…]

Tunisie : journaliste, profession à réinventer

Avant la révolution, les tunisiens se méfiaient des médias nationaux audiovisuels et écrits pour leur affiliation ou leur assujettissement au pouvoir. Après la révolution, la parole a été libérée mais les tunisiens restent méfiants et insatisfaits. Ils continuent de douter de l’indépendance de certains médias et dénoncent le manque de professionnalisme des journalistes. Même si En savoir plus surTunisie : journaliste, profession à réinventer[…]

Tunisie : le RCD est mort, vive la révolution !

Il fait un sale temps pour les militants de l’ex-parti au pouvoir en Tunisie, feu le RCD. Après avoir régné sans partage durant 23 ans, la révolution les a subitement dépossédé de leur « souverain » qui a fui, de leurs privilèges qui sont tombés suite à la dissolution de leur parti, et de tout espoir de En savoir plus surTunisie : le RCD est mort, vive la révolution ![…]

No taxation without representation‏

La question des impôts en Tunisie, plus encore peut-être qu’un peu partout dans le monde, est généralement reléguée – à tort – dans le rayon des détails techniques, des questions secondaires, face aux grand sujets de sociétés et questions idéologiques. Bien au contraire, la question fiscale est tout sauf une question technique, tout sauf un détail. Il En savoir plus surNo taxation without representation‏[…]

Le devoir du peuple

Dans une lettre datée de 1966, le grand militant syndical Destourien Ahmed Tlili avait exposé à Bourguiba la situation politique et sociale de la Tunisie de l’époque, avec une sincérité et une lucidité qui forcent le respect. On y apprend que, dès les premiers pas de la Tunisie indépendante, « les surveillances [s’exerçaient] de la En savoir plus surLe devoir du peuple[…]

Tunisie : fin de période de grâce pour Caïd-Essebsi

On dit de M. Rajhi qu’il a su faire montre de courage et de détermination en purgeant une partie du système sécuritaire Benalien malgré les menaces et les hostilités auxquelles il a dû faire face. Il vient pourtant d’être démis de ses fonctions par le premier ministre pour présider le « Comité Supérieur des Droits En savoir plus surTunisie : fin de période de grâce pour Caïd-Essebsi[…]