Le devoir du peuple

Dans une lettre datée de 1966, le grand militant syndical Destourien Ahmed Tlili avait exposé à Bourguiba la situation politique et sociale de la Tunisie de l’époque, avec une sincérité et une lucidité qui forcent le respect. On y apprend que, dès les premiers pas de la Tunisie indépendante, « les surveillances [s’exerçaient] de la En savoir plus surLe devoir du peuple[…]

Bourguiba : « Les habitudes, c’est dur à changer »

Dans un excellent reportage qui dresse un portrait nuancé de la vie des femmes tunisiennes en 1967, entre tradition et émancipation, le président Bourguiba donne un témoignage où il explique les raisons de son engagement pour cette cause: « On est très sensible par le spectacle de l’injustice, de l’inégalité et des humiliations. C’est d’ailleurs ce qui En savoir plus surBourguiba : « Les habitudes, c’est dur à changer »[…]